« Dans le bleu de l’absinthe »

27 juin 2007

Cauchemars

" Mais elle baissa les yeux vers sa cigarette, comme si elle venait tout juste de se rendre compte de son existence, puis avala une longue bouffée de fumée, la recracha en toussant et lui répondit. Sa voix était éraillée : "Je crois en tout ce qui me permet de surivre à la nuit, dit-elle. La nuit est le moment le plus horrible de la vie. Du moins pour moi. Et, la nuit est si longue que je n'ai plus de secrets pour elle quand sonnent quatre heures du matin. Et quand je me suis retrouvée couchée près de Steve, avec l'impression d'être sur le point d'exploser, et qu'il a refusé de me serrer dans ses bras parce qu'on s'était disputé pour des broutilles... et bien je suis  partie à la recherche de quelque chose qui me permettrait de mieux survivre à la nuit." "   Ame Perdues, Poppy Z Brite

Crying_by_NoirAngel

(Image volée, dans l'antre d'une fée.)

C.A.U.C.H.E.M.A.R

Le filet d'eau incisif, goutte sur tes rêves. Eveillés. De petite fille, brisée. Tes illusions miroitantes s'emmêlent dans la folle danse des souvenirs marins. Et, des larmes océannes. Tu portes, immanquablement, tes doigts, moribons, sur tes lèvres craquelées. De départs, ajournés. Tu trembles de froid, dans ton demi sommeil, d'angoisse et de fleurs coupées. Tu n'ouvres pas les yeux. Jamais. Ca t'assassinerait. Les impressions d'antan grelottent. Sous tes paupières, clouées par le poid du sel et des ans.

C'est fini.

- Tu es dévorée. D'anges morts et de cris insondables. Comme des lames aquarelles.-

Bande Sonore: Marilyn, Indochine

Posté par free_vole à 11:14 - - Commentaires [5] - Permalien [#]